Mauritanie Maroc 2017

01 Avril, Entre amandiers et oasis de l’Anti Atlas

Une petite nuit bien sympa à 14 degrés dans la voiture au réveil.
Petit dej, rangement et on reprend gentiment notre route sinueuse et étroite entre montagne et canyons palmeraies. Premier village traversé Iminirfi, séparé par une gorge verdoyante ; d’un côté il y a le vieux village en pisé, de l’autre le nouveau mais les maisons restent traditionnelles de là régions, carrées et sobres. On monte encore un peu en altitude, la route étroite serpente grave le long de la montagne et il n’y a pas de garde fou. Devinez qui est du côté vide et qui serre les f… ?

C’est beau, on redescend c’est vertigineux notre vue porte loin et c’est tant mieux car ça permet de voir les voitures monter.

Et on arrive dans la palmeraie d’Anamer, on y croise les berbères aux champs et c’est magique on se retrouve dans le Maroc authentique. Les gens sont heureux de voir passer les voitures de touristes sans rien attendre en retour. Ils font de vrais sourires et c’est wahoo ! On roule encore plus doucement, les fenêtres sont grandes ouvertes nous sommes à l’affût des odeurs et de découvertes. On continue nos zig et nos zag, nos cœurs sont tous contents entre amandiers et figuiers, palmiers et luzerne.

Et après Souk Tietla de Tagmoute le paysage redevient désertique on retrouve nos montagne chocolatées et biscornues.

On s’arrête pour une photo et 2 gamins courent vers nous pour nous offrir le thé, petit moment de solitude lorsque nous apercevons 2 jeunes femmes sortir d’une case en pierre et nous invitent… on accepte. On entre c’est tout petit 4 m carré. Et dedans il y a la sœur du mari, la belle sœur de la sœur, les belles sœurs de l’autre sœur et une ribambelle de gamins tous alignés contre le mur, on enlève nos souliers et on s’assoit en tailleur et hop un petit thé à la menthe, gloups c’est bon et mon diabète frétille de plaisir. On laissera quelques bonbons aux gamins je sais c’est pas bien mais c’est mieux qu’une bière

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *