Grèce 2018

05 Octobre

Ce matin nos pêcheurs sont toujours présents et de la nuit n’ont péché que 4 petits poissons.
9h nous partons direction les pistes que nous prenons à Pisia. On roule un peu et première petite crevasse… mais on passe, la route est sympa montagneuse et sous les pins. Deuxième, puis 3ème grosse tranchée qu’il nous faut combler par des cailloux et on repart et… plus loin, la piste est cassée, coupée par une espèce de rivière de 2m de large infranchissable avec nos petits pneus. On fait le tour, on regarde, on cherche mais c’est pas trop prudent de tenter le diable donc demi tour et direction Vilia par le bord de mer.

Le mini cyclone a fait énormément de dégâts, des coulées de boue et de cailloux envahissent la route. Les militaires avec un bulldozer déblaient la chaussée et par endroit il ne reste qu’une voie de circulation. La mer est d’huile, le ciel est voilé et nous arrivons à Vilia ou dans le road book il est indiqué qu’il y’a un un super resto fermé le mardi et comme nous sommes vendredi ça doit être ok.
Seul bémol c’est qu’à Vilia il y a plein de restos donc au pif on se fait conseiller et ça n’est pas le meilleur 😂😂

Mais c’est le village du sourire ici, des 2 boulangères au bistrotier tous sont adorables.
On reprend les pistes qui sont plutôt en pierre et de ce fait pas abîmées.
On roule et nous sommes dans des champs de cotons, pastèques, citrouilles et on retrouve des oliviers.
On remonte en montagne et au loin nos yeux se portent sur la mer.
On a trouvé notre bivouac, entre ciel et mer à 700 mètres au milieu de nul part avec vue sur les montagnes et la mer.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *