Grèce 2018

07 Octobre, les dernières pistes…

On quitte notre bivouac douillet après une nuit à 10 degrés à l’intérieur du 4×4, direction Karpenisi ville de montagne.
Une petite piste sous forêt nous conduit sur un superbe plateau entouré de montagnes tapissées sapins. La piste est boueuse et de profondes ornières ne nous facilitent pas la vie. Au fil des tournants nos amis chasseurs sont encore là avec leurs chiens. Ou bien ils promènent leurs chiens pour laisser leurs épouses tranquilles le dimanche où ils se retrouvent tous à la chasse pour avoir la paix et faire la teuf entre potes mais ils sont sacrément équipés : fusils, radio vhf, jumelles sans oublier le casse croute. On glisse pas mal et à l’abris de chasseurs on s’arrête pour le petit café matinal. On repasse dans la forêt ça glisse un peu moins au détour d’un virage nous apercevons un bambi qui dévale la pente, il a de la chance celui ici pas d’homme à fusil.

Et stop ! éboulement de montagne, on sort bon ça pourrait se traverser mais la disparition de la piste au niveau de la grosse source qui descend de la montagne là à moins d’avoir un bulldozer c’est impossible. Il nous restait 4kms à faire avant la fin de la piste 🙁
Donc demi tour ou va tenter d’autres pistes.
On remonte et on s’arrête déjeuner là où on s’est fait le café.
On décide tenter la piste de gauche.

Petite piste à flanc de montagne bien cassante au démarrage puis très étroite, bien gadoulleuse, et remplie d’ornières bien profonde. Piste que je ne conseille pas du tout quand il pleut ça doit être une véritable patinoire. On aura mis 1h pour faire 9km et j’ai vraiment serré les fesses.
On fait quelques km de bitume et on prend en sens inverse la piste que nous n’avons pas pu finir. Après 7km un autre éboulement a eu lieu sur une autre grosse source. On pense que ce n’est pas près d’être réparé.
On retrouve le bitume avec une voiture marron et emboussée. Nous roulons, 50km de petite route de montagne dans la station de ski de Karpenisi, c’est assez sympa mais tous les commerces sont fermés exceptés les marchands de souvenirs.
On se trouve un petit coin entouré de montagnes et de sapins avec le soleil au dessus.
Juste le temps de prendre la douche qu’un très gros nuage noir nous fais passer la température de14 à 10.

Ce soir nous dînerons dans le dromadaire.

 

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *