Espagne 2020

12 Octobre,

On traine un peu, beaucoup, à la folie mais c’est bon.

Un petit café avant le départ et hop en piste.

Petite piste bien cimentée parfois bien raide qui nous mène par des chemins aux vues sublimes.

Et si je vous causais des couleurs, couleurs des vignes ou les feuilles vertes

côtoient de jolies feuilles jaunes dorées et quelques unes ocres rabougries qui dansent dans le vent. Couleurs des noisetiers  dont le feuillage mordoré rappelle que le ramassage de l’alimentation préféré de Tic et Tac est passé. Couleurs des pins, palette de verts en fonction des ors du soleil. Et pour finir les oliviers dont les petites feuilles battues par le vent affichent un vert profond qui devient métallisé argent dès que le soleil les touchent.

On prend un joli canyon dans les oliviers qui nous mène vers les moulins à vent dernière génération ou la vie sur le Delta de l’Ebre est impressionnante et le vent aussi.

Petite piste bien caillouteuse en descente, aux virages bien serrés qui semble jamais s’arrêter.

Et nous finissons sur le sable de la plage de l’eucalyptus comme 7 ans plus tôt.

On va réserver le resto du soir repéré pour ses avis très positifs. Il est fermé le soir, la loose tant pis il est 16h on va avancer l’heure du dîner et fêter ainsi les quelques printemps du jeune homme qui m’accompagne.

Retour sur le sable admirer les kitesurfeurs en admirant le coucher de soleil, ce soir c’est régime et nous resterons sur cette langue de sable d’un côté la mer de l’autre la lagune pour un bivouac encadré de toffeurs

Ecrit par

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :