Maroc 2018

13 au 16 mai, Retour Maison

Nous avons été accompagné par les cigognes au début de notre voyage et pour quitter le Maroc ce sont les mouettes rieuses qui nous ont accompagné jusqu’au port. Ça fait un peu plus de bruit et te laisse des traces sur ta carrosserie 😂
Le Nador/Almeria a quitté le port à 3h à la place de 23h et dans les cabines soufflait un vent sibérien 😜
On est arrivé à Almeria à 9h30 et chouette nous sommes en pool position pour quitter le ferry on attend devant les portes qui ne se lèvent pas, au bout d’une demi heure on s’aperçoit qu’on s’est fait avoir on sortira les derniers car il faut faire un demi tour 😭
Nous avons quitté le port les derniers à 11h15 ça pique.
Un petit tour dans Almeria pour le petit déjeuné, pan con tomato y jamon, et nous prenons la route direction Madrid.
Nous sommes dans la Sierra Nevada, entre cultures intensives de légumes divers, canyons, troglodytes et oliveraies. Arrêt à Guadix pour sustenter nos estomacs et on repart. On s’arrête dans une oliveraie pour le bivouac à 16h le Gepetto fait une sieste puis après une petite balade à pied, une grosse plâtrée de nouilles et une partie de Scrabble devant la Sierra Nevada aux sommets enneigés on file au lit.
La nuit fut très fraîche au matin 8 degrés, un peu de chauffage pour le petit dej et on repart. Premier arrêt à Bailen pour nos achats d’huile et après à Santa Elena pour un petit café qui se transforme en pause bocadillos à la morcilla pour Gepetto et Serrano pour moi. A cette allure on n’est pas arrivé 😂 mais nous avons marché dans les traces de Don Quichotte !!!
13h sonnent, nous sommes à 100km de Madrid, l’homme, malade, s’arrête pour une sieste et moi je me balade.
On repart et 2 possibilités s’offrent à nous où on part vers Burgos ou on va vers Olite, on connaît pas Burgos on y va
On passe Madrid et la vue sur la Sierra de Guadarrama enneigée est majestueuse. On arrive sur le plateau nord de la péninsule ibérique où les paysages vallonnés et verdoyants nous donnent plus l’impression d’être en Irlande qu’au pays de la sangria et du soleil. Dans le ciel de cette fin de journée nous apercevons des vautours ou rapaces où les 2 s’amuseant dans les vents portant.
A 19h on arrive au camping de Burgos qui est bien remplit par une majorité de néerlandais.
On se repère un peu à l’intérieur et on file en ville tester les tapas et bar à vins. Y’a pas photos notre préférence va à Pamplune tant par le choix des tapas que par la qualité. Reste que Burgos est à visiter mais que vu le froid et étant sans veste on y reviendra quand il fera beau et chaud.
Retour au camping, il fait pas chaud, ce soir c’est chauffage dans notre Dupleix, car mon homme tousse et ne peut plus parler 😉et on eu raison cette nuit c’est descendu à 3 degrés 😭
On quitte le camping vers 9h direction la France, petite pause café puis petite pause à Behobia pour le Ricard. On roule, on roule et on roule ça n’avance pas. On a pris le chemin des écoliers le moins de péage possible donc nous voyons de jolis paysages, traversons de beaux patelins croisons beaucoup de rond point et de camions😂
A 18h arrêt à Angoulême, achat de mille feuilles pour monsieur et éclair au chocolat pour moi, nuit presque calme si ce n’est la toux de monsieur 😉🤣
Allez courage reste 450km pour la maison, bon c’est parti mon kiki, d’Angoulême à La Souterraine 140 km, ça ressemble à un long chemin de croix où les camions à la queuleuleue se suivent, se doublent dans les montées (c’est interdit mais ce sont des étrangers pour la plupart et ils ne doivent pas connaître les panneaux de signalisations 😰) passent dans les villages sans laisser passer les habitants et te klaxonnent si tu laisses traverser les piétons.
Y’en a marre on se prend l’autoroute dès que possible là au moins il n’y aura pas de gros cul.
Plus on monte vers le nord, plus il fait chaud cherchez l’erreur 😜
Ainsi nous finissons notre périple après 9360 km, de belles rencontres, de jolis paysages, de beaux partages et la joie de retrouver nos enfants 😘.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *