Iran 2019

15&16 Octobre, Shiraz

Nous déambulons dans la ville, on visite, on découvre, on glandouille dans cette ville très moderne, ou tout s’arrête à 14h.

Petite pause à l’hôtel où nous rencontrons toute une équipe de guides francophone qui nous expliquent que les bus du Punjab font un circuit de pèlerinage en Iran.

On en profite pour échanger avec eux, ils sont friands de comparer nos modes de vie pensant que l’Europe peut être un eldorado.

On se teste le métro de Chiraz pour le fun et la soirée est finie le marchand de sable est passé depuis longtemps et nos pyjamas s’impatientent.

Après une bonne nuit nous voilà d’attaque pour visiter la mosquée rose avant de partir. Le jeux de lumières est fantastique et on s’éclate des poses prises par les visiteurs pour les photos et les selfies

Retour à la chambre pour faire le check out, un petit thé avant ou nous rencontrons Sarah et Raphael 2 jeunes belges fan du vélo, ça fait 7 mois qu’ils sillonnent les routes et en redemandent et comme ils sont partis un peu chargés nous héritons de la guitare et de freins qu’ils viendront chercher quand ils en auront assez de pédaler et de découvrir le monde.

On les quitte et direction Persepolis.

Visite du site impressionnant mais qu’il fait chaud et il y a pas d’escaliers mécanique 😂😂. De très belles sculptures sur les pierres décrivent les  différentes ethnies qui peuplaient la perse et venaient avec leurs offrandes pour le brave Darius. Les griffons et autres sphinx très bien conservés ont une place de choix sur ce site et veille à la promenade du quidam. Retour au parking où nous trouvons une petite flotte de deudeuches françaises dont les propriétaires sont pas très causants dommage on aurait pu bavasser mais une rencontre très sympa avec 2 couples suisses et leur guides nous permettent des échanges intéressants.

On part pour un bivouac mais comme nous sommes près de sites archéologiques la maréchaussée nous ramène au parking pour la nuit moi j’y dormirai comme un loir et le Gepetto profitera des fêtes des campeurs iraniens.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *