Maroc 2019

16 Avril, de Skoura à Tazzarine

Après une nuit un peu agitée entre la TV bruyante des campings caristes, les chiens hurlants (ça faisait longtemps) et l’appel à la prière (notre gendre a fait sa plongée directe en plein camping marocain) un petit déjeuné requinquant nous partons direction Boulmane Dades. Belle route aux jolis villages affichant la prospérité de l’hydrolat, essence, crème, savon et autres dérivés des roses de Damas spécialité de cette vallée. Pendant que nous prenons notre café sur la terrasse du restaurant Chems de Dadès notre gendre et sa monture vont faire un allée retour dans les gorges du Dadès.Petite pause et direction le Tizi Tazazert, Ben elle est passée où la piste ?Une belle route goudronnée nous amène à 200 mètres du col, une véritable promenade printanière pour le hamster qui nous suit. Petit thé au thym chez Brahim le paysage est toujours aussi sublime. L’avantage de cette route sera surtout pour les habitants nous on se sentira moins les maîtres du monde en arrivant dans ce lieu paradisiaque.On redescend et surprise la route n’est pas finie de ce côté. Petite descente tortueuse sur une terre de glaise bien tassée sur laquelle des graviers roulant ont été posés. On sent que le hamster préférerait se transformer en 4×4 ou tout du moins avoir des petites roulettes stabilisatrices de chaque côté de ses grandes roues. Et on reprend une belle piste large et bien stabilisée jusqu’au goudron qui nous mènera à N’Kob puis Tazzarine, le hamster et son compagnon reprennent des couleurs et de la vivacité.On arrive au camp Serdrar, on sort les chaises, on boit le thé de bienvenue. Ici c’est toujours aussi beau, Brahim améliore toujours les services qu’il propose. Propreté, accord des couleurs tout appelle au bien être et à la douceur de vivre. Ce soir nous dînons dans sa belle salle de restaurant, des bougies sur les tables, un couvert joliment mis et un service au petit soin, merci Brahim nous avons très bien dîner.Retour au dromadaire ou je me marre à donf en faisant de jolis bandages aux mains du gendre qui a roulé sans gants en plein soleil, ça fait bobo là, la prochaine fois tu écouteras les vieux.22h Nicolas et pimprenelle sont passés, nousnours a jeté sa pluie d’endormissement et nous fermons les yeux.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *