Mauritanie Maroc 2017

16 Avril, Marrakech – Ouarzazate – étape 1 – 268 Kms

Que c’est dur ! nos 10 heures de sommeil ne sont pas là… Debout 6h, douche on descend rejoindre Annick et Christian par acquis de conscience je passe par la case petit dej qui est ouverte, on se gobe rapidement 2 croissants un jus d’orange et un petit café et on se met en route pour notre CP pour les néophytes Contrôle de Passage. Notre première découverte d’un rallye, on prend la route un peu de ravitaillement et on s’installe en attente de notre 1er client. Petit café, on sort les bonbons, Annick m’explique un peu la feuille au fil de l’eau puis l’autre feuille de recacapepete.

Effervescence, les premières motos arrivent, font une petite pause, mangent un petit bonbon et hop repartent, puis encore des motos, une voiture, un motard attend ses potes qui sont en voitures il attend il attend et les potes arrivent. Ils s’étaient arrêtés prendre un thé… Pas cool pour le motard casqué et bottés sous le chaud soleil du Maroc, mais pour les raideurs voiture c’est une première découverte.

Passent les infirmiers, le medecin, les quads il est 12h30 et nous fermons le CP après le passage des dépanneurs et de la voiture poubelle (celle qui ramasse les motos en rades). On prend la route-piste pour regagner Ouarzazate, celle que l’on a empruntée il y a 4 jours. En chemin nous rencontrons, la rirette la rirette.., notre première moto en panne encadrée par nos supers héros en vert (en vert les dépanneurs, en rouge l’équipe médicale, en vert de gris les GO appelés ici les oscars va donc savoir pourquoi ?). C’est un petit jeune, c’est sa première moto et c’est son premier rallye pas de bol la moto finit dans la voiture poubelle et le motard devient passager. On partage un petit repas léger préparé par notre Christian « Oliver ». On repart, un nuage de poussière nous poursuit, on traverse les petits villages, on traverse le pont et Mohamed le proprio du gîte préféré de Gepetto arrive en courant et nous propose un thé, pas le temps on a encore toute le montée à se taper. On arrive au CP2 la famille Gallet sur 3 générations est présente avec Jean-Michel et son fils Quentin, ils attendent les voitures balais

On se dirige vers l’hôtel de Ouarzazate juste à côté des studios de cinéma. Les chambres sont reparties sur 3 hôtels, pas toujours facile de loger une centaines de personnes sur un même site en respectant un budget, les frais d’inscription ne sont vraiment pas élevés et au vu des prestations sur ces 2 premiers jours AIO (Amitiés Internationales Organisations) doit se démener comme un bon petit diable pour trimballer sa tribu tout au long d’un parcours de près de 2700 km, partant de Marrakech arrivée Agadir en passant par le sud-est et finissant au sud-ouest à 700 km de la frontière Mauritanienne. Arriver à fédérer autant de bénévoles autour de ce projet nécessite une certaine aura même si Jean-Michel Sinet est bien entouré, d’abord par sa famille, son gendre David qui se démène a toujours trouver une solution mais comme on dit s’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème !!!, les dépanneurs (voitures balais), l’équipe médicale toujours sur le front avec le sourire et puis nous les gentils CP sourire béât ben voui pour nous c’est une belle découverte. Mais n’oublions pas les compétiteurs qui sans eux ce raid n’existerait pas. Toutes ces femmes et hommes sur motos, quads ou voitures qui testent un peu leurs limites dans un esprit de pseudo compete et d’entraide découvrent au quotidien de superbes paysages.

Mais revenons à nos moutons ou biquettes comme vous voulez, on arrive donc à l’hôtel et tous les petits participants sont à la mécanique, que je te nettoie le filtre, je te bichonne la culasse, et que je regarde sous la jupe de la moto bien sur, bref ils sont tout joyeux et plein de cambouis.
Repas sympa, direction gros dodo et rendez vous à 8h demain !!!

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *