Maroc 2018

18 avril, Départ de Boudnib

De Boudnib à Merzouga
Réveil en douceur après une soirée tardive, nous nettoyons, nous rangeons, nous nous nettoyons, nous papotons et arrive 11 heures que nous arrivons à partir. Un peu tristounets de quitter Jojo et Evelyne mais c’est promis on se reverra.
Quelques courses dans Boudnib, cotes de bœuf pour ce soir, fruits et légumes, charbon de bois et pain. Et nous prenons la piste pour Merzouga, piste Gandini. On roule, on passe des futures fermes, puis un joli oued vivace et on arrive sur un joli plateau sans ombre. On s’arrête pour le déjeuné, et oui baroudeurs mais on n’oublie pas notre estomac. Un joli Toy 79 (payé par le Quatar) arrive sur nous, protection des oiseaux, on papote puis il va se garer 20 mètres plus loin il doit observer le ciel sans oiseaux 😂. Bon le pipi attendra plus tard !!!
On roule sur une très jolie piste, tiens ça devient très accidenté Gepetto racle du cul enfin c’est la boule de remorquage qui racle. Oula oula un petit passage entre 2 cailloux bien gros et on arrive sur un tout petit plateau où sont arrêtés 4 voitures qui ont quitté le Rekkam ce matin. On s’arrête on regarde, nos amis portugais regardent, ha que non, on descend pas trop pentue, trop éboulis, trop glissante l’homme va voir se casse la bobinette remonte me dis c’est possible, les portugais disent demi tour tout compte fait on va à Erfoud. Et moi je dis si on est seul ça risque ? La décision est prise demi tour on cherchera un autre passage. On suit dans un nuage de poussière les portugais quand à ma gauche je trouve une piste youppi on peut continuer vers Merzouga.
Un peu de caillou un peu de sable on roule dans un très joli oued à sec, dommage il est trop tôt pour le bivouac. On continue et on arrive sur un joli petit plateau bordé par une falaise d’une hauteur de 40 mètres environ, formant un joli arrondi, si nous étions en Islande ce serait un fjord 😉 ici je sais pas, les bords sont blancs et brillent au soleil.
Bivouac ou pas bivouac, bon pas bivouac trop tôt. On roule et nous commençons à nous approcher de l’Algérie. On entre dans une passe majestueuse de cailloux, on plonge sur la vallée plus bas.
On roule à notre gauche une tranchée entre l’Algérie et le Maroc, des petits postes militaires jalonnent notre parcours. On arrive dans une oasis abandonnée. Petit bivouac ? Ben oui on cherche une place et on voit une espèce de bâtisse de 2 mètres sur 2, un homme sort. C’est un militaire on lui demande si nous pouvons bivouaquer et là grande palabres avec son chef par talkie-walkie interposés placé à 2 mètres de haut. C’est ok, on lui dit de venir manger avec nous quand on a finit de remplir la petite fiche habituelle au Maroc.
Je prépare, l’homme fait le BBQ, on appelle le petit militaire qui rapplique en courant et qui nous dit qu’il est désolé mais il a mangé. On s’installe et on mange en compagnie de 2 chiens. Les chiens se sont régalés des os et restes des cotes 😂😂
Je fais la vaisselle et je m’aperçois qu’il y a un 2ème militaire, c’est y que le chef aurait envoyé des renforts ? C’est sur que cette nuit on va dormir peinard 😂😂😘

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *