Island 2015

18 Juillet, les phares…

Petite nuit bien tranquille sous la lumière et réveil à l’identique le soleil se couche pas vraiment.
Petit tour dans le pub pour un petit café sympa avant de commencer une super journée. En Islande on ne demande pas le matin un illy kaffi même si ça ressemble à la marque bien connue en France du petit noir bien serré… Non non ici c’est un petit kfé whisky donc on passe pour une gentille blonde et hop l’aventure continue.
Direction le nord pour chercher le cercle polaire. En cours de route une petite ballade à pied en longeant la mer ça défoule nos petites pattes et nous laisse de somptueuses images d’immensité.
Il fait froid mais le ciel est bleu, le soleil brille et la mer est calme. 
Notre baromètre est remonté on s’habitue à la température ambiante.
On remonte dans le dromadaire est en papotant on loupe la direction pas grave petit détour qui nous fait découvrir des paysages de types lunaires enfin si sur la lune il y’a des rivières, de l’herbe bien grasse et bien verte des moutons qui ressemblent plutôt à nos cochons avec de la laine sur le dos c’est beau et très isolé.
Ouf on se le trouve ce phare du bout qui nous met à 2 kms du cercle polaire à la nage, ça ça sera pour une prochaine fois… Enfin peut être… Avant faut qu’on apprenne à nager.
Retour vers Porshofn car nous sommes invités à un concert islandais.
Direction le phare de Fontur au bout de la presqu’île de Langannes ( si vous avez du mal à vous y retrouver l’Islande peut être comparée à une grosse patate germée avec des germes plus ou moins gros qui peuvent former des fjords!!! Vous me suivez…)
Piste de 50km et même pour les locaux 1h30 de route tout se mérite ici.
Un paysage magique à chaque virage, après chaque montée et même une cascade qui se jette directement dans la mer. Puis un accueil hyper chaleureux de la musique très islandaise et des attentions sympa pour nous touristes.
Apres 280 kms dont 120 de pistes les chaussures du dromadaires lui vont bien.
Pour toi Franck le temps ici est idéal

Petite aparté : apparement dès que le vendredi soir arrive nos amis islandais quittent leur logis bien douillet et s’en vont à l’aventure et découverte de leur ile. Bien couvert, bonnet, gants ou moufles, bon petit manteau on va camper. Il faut reconnaître toutefois qu’ils sont moins couvert que moi

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *