Espagne 2020

18 Octobre,

On prend le temps de vivre et d’admirer du haut de notre camping la longue muraille du château d’Albaraccin au lever du soleil enfin c’est plutôt de notre levé.

Et comme tout bon touriste on se traîne dans ce dédale de ruelles moyenâgeuses où les espagnols équipés de chaussures de marches et d’anoraks bien chaud sous un grand soleil déambulent en famille.

On crapahute un peu et on se retrouve vite en bras de chemise, le port du masque est rendu difficile par l’effort.

Petit resto du dimanche, Rincon del Chorro où  on se régale, croquettes de bolets et truffes suivi pour l’homme du solomillo de cerdo aux truffes et pour moi l’agneau de lait du pays. Les croquettes tellement délicieuses que l’on a pris 8, elle patientent au congèl en attendant notre retour

Bien bon tout ça.

Et on prend la piste un petit arrêt au dessus des murailles et roule poulette.

C’est beau, une terre plus grise, plus sèche. Nous arrivons à Chequilla joli village entouré de très gros cailloux rouge lie de vin aux formes animal où il y a 5 ans un gentil papi nous a fait visiter son village secret. Petit chemin bordé de genévriers qui mène à une place naturelle de toro délimitée par de gros cailloux taillés comme des bancs.

Ce soir nous dormirons près de Poralejos de las truchas. Joli bivouac entouré de falaises où coule un petit Rio bien dru.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *