Iran 2019

19 Septembre, Qazvin

Je vais vous parler de la conduite iranienne, un peu comme la nôtre… exceptée qu’elle est beaucoup plus saccadée et que lorsque le conducteur a décidé qu’il changeait de voie ou qu’il allait tourner et bien il le fait et toi tu l’évites. Ici tu t’arrêtes où tu veux sur les voies en double file ou 3eme file pour faire tes courses.

Et maintenant ta conduite en tant que piéton. Quand tu veux traverser une rue tu choisis la voiture devant laquelle tu vas passer, tu fermes les yeux et tu pries pour arriver entier et bien tu arrives sur tes 2 pieds, on t’a évité…

Après un petit tour sur l’autoroute nous voilà arriver à Qazvin grosse ville avec tout plein de circulation, on prend une rue à l’envers pour arriver au parking on fout le bordel et on se park.

Visite de la ville, puis balade dans le caravansérail, qui est devenu des échoppes, et qui s’ouvre sur le bazar. Tout est en ordre et bien rangé. Les épices, les fringues, le bois, les fruits et légumes…

Petit repas dans un resto du bazar, ragoût d’agneau aux pistaches parsemé d’écorce d’orange et de d’une sorte d’airelles, c’est à tomber.

Difficile de reprendre la route.

Balade au mausolée sous une chaleur de fou. Retour vers la maison des glaces mais avant petit arrêt pour se désaltérer oú Pierrot se délectera d’un Mojito Iranien, un régal sans alcool.

Retour au dromadaire ou les rues se sont vidées. On sort de la ville afin de trouver un peu de fraîcheur.

Nous trouverons une superbe plateforme d’où nous dominerons toute la vallée de Qazvin.

Ecrit par

2 Comments

  1.  » on prend une rue à l’envers pour arriver au parking on fout le bordel et on se park. »

    Et voilà notre réputation française de bon conducteur vient de disparaître…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :