Iran 2019

20-21 Octobre, Ispahan

Nous avons visiter le bazar nous arrêtant dans toutes les échoppes pour admirer les artistes peintre travaillant sur les miniatures soit sur os de chameaux, plumes, feuilles ; travaille de précision ou chacun a sa spécialité de genre. Les décorateurs sur objets en cuivre qui sont enduit d’une pâte blanche passée au four puis recouverte d’une peinture de couleur qui sera travaillée délicatement afin d’obtenir de belles arabesques et repassera au four à haute température pour finaliser l’assiette, le vase et autres éléments de déco. Et puis nous arrivons sur la place des tapis, très beaux, très chers, le kilim, le en laine, le pur laine de cou d’agneau, le en soie et le fait main ou machine. Vite les bottes de 7 lieues pour fuir les tapis volants. Dans un petit carré nous ferons la rencontre de Fernandel iranien qui réclame sa photo.

Ce soir nous ferons quelques photos de la cour royale avant de partir à la recherche des ponts. Le premier le pont aux 33 arches qui relie Ispahan à Jolfa (partie arménienne de la ville), puis le pont Choubi et pour finir le pont Khadjou en longeant les berges du Zayandeh par ses parcs et jardins. Jolis ponts illuminés où les iraniens se retrouvent, prennent le frais et le thé ou la vie semble s’écouler en douceur.

Retour à l’hôtel où nos pieds ont besoin de repos.

Pour ce 2eme jour nous rejoignons notre guide Nassim pour la visite des essentiels de la ville, on commence par la moquée Masjed E Djemeh dans le quartier juif, l’une des plus vieille mosquée, a conserver des éléments de l’époque seldjoukide (11emeS) ; superbe bâtiment mêlant différentes époques aux hauts minarets.

Direction la place royale, visite du palais aux 40 colonnes, 20 jolies colonnes en platanes soutiennent un toit en marqueterie devant un bassin d’eau rafraîchissant, ce qui a la nuit tombée dans le reflet de l’eau laisse entrevoir 40 colonnes et nous sommes à jeun 😂.

Visites de la mosquée royale qui a la particularité d’avoir la porte d’entrée décentrée de 45 degrés pour être dans le bon axe, aux faïences d’un bleu profond, suivi de la mosquée  Lotfollah au couleur crème qui suivant la luminosité change de teinte et aux beaux bleus et pour finir le palais Ali Qapu, fort endommagé mais où persiste de beaux stucs aux couleurs étonnantes. Au 2 eme étage une belle terrasse couverte d’un beau toit en marqueterie nous accueille pour savourer une belle vue sur la place protégée au loin par les montagnes.

A l’époque cette place servait aux défilés militaire mais surtout au polo et oui ce n’est pas qu’un sport anglais 😉. 8h de visites entrecoupées d’un déjeuner mérite bien un peu de repos. Nous quittons Nassim, notre guide. On avoue nous ne sommes pas trop visite guidée mais avec un guide on apprend plus de choses et on entre dans les détails que nos pauvres yeux n’auraient peut être pas vu.

Un brin de repos et nous prenons le taxi pour visiter le quartier arménien appelé Jolfa.

Visite de nuit, on prend la température des lieux, illumination de la cathédrale Vank non visitable à cette heure mais bien visible on tente quand même de se faufiler dans le mur d’enceinte mais le gardien est intransigeant malgré nos beaux sourires et nos airs niais. Grande promenade dans ce quartier qui ne ressemble pas aux autres quartiers  d’Isphahan.

Retour à l’hôtel complètement vannés, aujourd’hui nos pieds accusent 17km au compteur et ont besoin de la douceur du lit.

Ecrit par

4 Comments

  1. On a appris que vous avez rencontré les 5 baroudeurs dont on suis le périple depuis leur passage à la télé. Le monde est petit quand même. Bisous

    1. Oui ils sont très sympa c’est une belle famille. Mais ce sont les seuls français en voiture que nous avons croisé 😘😂
      Elle est pas belle la vie 😂😂

    1. Oui bien sûr, il n’y a que dans les pays arabe que le non musulman ne peut pas. Toutefois, dans certaines mosquées sainte tu ne peux pas y entrer tels Qhom et Maschad.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :