2016, la Turquie, la Sardaigne, la transformation

On améliore un peu. Je refais une partie des meubles. Mais cela reste du bricolage. Nous avons des soucis d’infiltration. Je répare lors de notre traversée de la Grêce ; les vis de fixation du hublot sont à recoller.

En Turquie, les pneus Toyo donnent leurs limites sur terrain gras, ça colle, ça glisse, ça s’enlise.

En Sardaigne, nouvelles roues pour tester des Cooper STT Pro qui sont mixtes typés MUD. Très bonne adhérence sur route, même mouillée.

Pendant l’année, nous sommes bénévoles au salon RECO. Nous y rencontrons William de chez OTC 4×4 qui nous dit : « vous avez un beau 4×4 avec un habitacle bricolé, c’est dommage !! »

Discussions, négociations, c’est un fana qui aime les aménagements. Il nous fait une belle proposition, on se laisse faire. On lui abandonne notre dromadaire tout « nu » pour le récupérer en 2017

Aucun commentaire

Ecrit par