Mauritanie Maroc 2017

22 Avril, De Imitek à Guelmin – étape 7 – 204 Kms

On part du camp à 7h accompagné par Annick et Christian, mais auparavant nous avons appris que l’équipe du doc est rentrée avec nos 2 motards et tout va bien. Pas toujours facile la vie de toubib.

On roule, des vents de sable nous accompagnent, on traverse une jolie oasis bordée par des bassins d’eau. On s’arrête faire 2 courses je rentre chez un marchand de légumes, j’ai pas envie de sortir les mains vides aussi j’achète 2 tomates pas trop pourries et 2 concombres et je me sauve après un merci très enjoué.

On prend la piste et on jardine un peu pour trouver l’entrée de l’oued, pas facile de rouler dedans et puis on sort de l’oued après une très jolie marche, la piste est roulante et montante et après avoir passé un joli petit col nous redescendons et arrivons au CP. L’attente commence, on papote et oui c’est commun à tous les CP et c’est mieux que de se faire la tête. Le grand chef passe et s’arrête, les motos arrivent on échange quelques mots et on les informe surtout que le CP2 c’est aussi l’arrivée, et puis nos 2 zozos (122 et 777) un peu foldingue nous font un ballet avec leur moto, en rythme ils valsent dans les virages, ils s’éclatent trop les loustics et nous, nous les applaudissons (déçue je suis, j’ai pas eu le réflexe photo ). Les voitures arrivent, le poussin passe ( un TOY fj jaune), fait un peu de bruit l’homme touche la calandre ça bouge un peu ils vont faire re fixer. ce midi encore c’est Christian qui fait à manger et ce sera melon au jambon de pays suivi d’une salade d’haricots vert cœur d’artichaut, petite tomme de Savoie on en profite pour finir celle que Joëlle et Raymond (les campingcaristes, faut suivre….) nous ont donné à Ouarzazate merci encore!! C’ est bien bon tout ça !!.

Et puis une moto arrive tirée par un 4×4. Olivier le motard est un peu à la peine son moteur est bloqué et en plus il est tombé lors de son remorquage, on l’assoit et Annick lui donne à manger, on le bichonne un peu. Ils nous manque un motard à l’appel mais nous savons qu’il pique nique un peu plus bas avec ses copains. Une voiture ramène Olivier à l’hôtel, le chef et Gepetto regagnent Guelmin et moi je reste avec les Berthé pour attendre les dépanneurs qui ramèneront la moto. Arrivent Julio et Michel qui font une pause avec nous et nous offrent des boissons ils en profitent pour regarder la moto et quelques suppositions fussent quant à l’origine de la panne. Puis Ralph et Thierry s’arrêtent aussi et repapotage c’est quand même sympa de voir les raiders s’arrêter.

Arrivée à l’hôtel c’est le bonheur, c’est tout neuf, c’est tout beau, grande piscine et la douche parfaite nous attend le plaisir à l’état brut. 3 lavages plus tard on se sent propre. On papote avec tout un chacun et puis Stephane, mon petit bichon, organise un apéro pour tous. Tous les ans il offre l’apéro pour fêter sa rencontre il y a 21 ans avec sa femme sur le raid c’est beau l’amour !!

Repas rapide malgré que le buffet soit somptueux mais nous décollons demain à 6heures.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *