Maroc 2018

24 avril, d’Amtoudi à la pluie

Hier soir, j’ai préparé un sauté d’agneau aux petits légumes nouveaux, et oui ma brave dame j’arrive à cuisiner dans 1 mètre carré. C’était bien bon sauf que ce n’était ni de l’agneau ni du mouton c’était de la biquette 😂
Petite nuit fraîche 9 degrés, on prend le petit dej dans la salle commune au chaud et on papote avec le gérant qui est parfois guide et de l’intérêt des aménagements faits par la commune, un rond point, l’esplanade et à venir la réfection du camping et le goudronnage de la ruelle du village.
On part, on s’approche de l’oued à sec que nous devons emprunté pour voir les gueltas. Et on marche, on escalade, on enjambe, on passe dans la palmeraie à droite à gauche, on jardine pour éviter de se baigner et enfin un grand escalier taillé dans la roche et fignolé avec des cailloux bringuebalants, mon cerveau mouline,. Si je monte faudra redescendre donc l’homme part seul et moi je glande entre 2 cailloux et j’attend. Vrai que ces bassins d’eau entourés de lauriers roses et de figuiers sont beaux. Gepetto revient, l’appareil plein de photos et les gambettes en coton. On fait le chemin inverse mais ce coup ci on marche plus dans la palmeraie et que même pour me faciliter le chemin je marche en équilibre sur le bord d’un canal 😉
On retrouve notre joli dromadaire et on reprend la route pour Sidi Ifni avec la ferme intention de prendre les pistes après Guelmin.
On roule c’est sympa le paysage, plus on descend et plus le ciel devient noir, on laisse Guelmin en recevant quelques gouttes, on se dirige vers Bou Jerif pas l’auberge, petite route très sinueuse en joli goudron tout neuf après la traversée du village on prend à gauche on roule mal et on tombe sur la decharge😰
On revient sur nos pas on va à droite c’est très très mou et encore plus mou et plus rien 😰
On retourne vers le petit village et on prend la route dans l’autre sens on roule panneaux 60 puis 40 puis 20 et route fermée l’homme fait une marche arrière on se retrouve la roue arrière droite enfoncée dans la gadoue et la roue avant gauche en l’air et moi j’ai pas l’air bête je peux pas ouvrir la portière sans faire tomber ma pastèque.
Un chibani arrive regarde à droite à gauche d’un air fataliste dit t’es mal barré ça on le voit.
Gepetto sort son treuil l’enroule autour du poteau électrique je lui dis sûr que ça va tenir ? 1er essai la roue se lève plus. On stop tout essai et un jeune arrive place un gros caillou sous la roue avant baisse la position du treuil et cool on sort. Le jeune super content nous dit qu’il est monsieur Poclain et qu’il est en charge de refaire les routes autour du patelin car avec la pluie tout est coupé.
On les remercie très chaleureusement moi je remercie le bon dieu de ne pas avoir coupé l’électricité au village.
Retour Guelmin par la route toute neuve qui nous amène à Sidi Ifni.
On se gare au camping et direction le marché pour acheter notre poisson et le faire cuire au petit bistrot derrière. Ce soir c’est langouste et bars grillés c’est bon pour la ligne. En sortant Gepetto voit un monsieur faire du pain berbère ben ce sera son dessert😜
Ce soir nous ne dormirons pas encore à jeun…

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *