Iran 2019

24 Octobre, sur le retour…

On reprend notre route, petite route de montagne quelques zigzag et nous arrivons à Bijar, ville de montagne, il y a même une station de ski à une remontée. On s’arrête, petite balade, on se perd volontairement dans le bazar. Première ville où les gens ne sont pas souriant voir méfiants.

On quitte les lieux, on se trouve une belle place bien plate sur la route pour la pause et un peu de repos pour le Gepetto.

Et on reprend la route, et au détour d’un zig on croise un 4×4, chacun freine, on sort et devinez, les 5 baroudeurs en personnes. Rencontre improbable sur une route peu utilisée. Ce sera les seuls français en voitures que nous auront croisé.

On papote, on se raconte, ils sont en pleine forme et semble très heureux de leur voyage. Belle famille bien soudée qui aspire aux mêmes découvertes. Le temps passe et il faut chercher un bivouac avant la nuit chacun remonte dans sa voiture, et le temps que mon cerveau réagisse trop tard leur voiture n’est plus qu’un mirage nous aurions pu bivouaquer ensemble, occasion ratée peut être une prochaine fois.

Nous continuons notre route jusquà Miandoab, ville aux mille et une boutiques scintillantes à qui mieux mieux.

On se perd un peu il fait nuit noire et toutes les voitures sont de sorties. Nous passerons la soirée avec un jeune infirmier, on l’invite à dîner et il ne nous lâchera pas tant que l’on ne sera pas en sécurité pour la nuit. Et bien oui nous avons encore refusé de dormir chez l’habitant.

Ecrit par

2 Comments

  1. J avais informe sur facebook au 5 baroudeurs que vous etiez en Iran et ils ont repondu qu ils vous avez rencontre

    1. On les a croisé les baroudeurs, honnêtement c’était pas gagné. Sur une petite route pas prise pas les touristes et les seuls français en voiture vus en un mois et demi😜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :