Grèce 2018

24 Septembre, visite de Mistra

Dame Mumu et son troubadour Gepetto entrèrent par la porte haute de la cité. Délaissant l’ancienne forteresse du seigneur franc Villehardouin, nous avons déambulé dans la vieille cité Byzantine, écorchant nos chausses aux pavés des ruelles où les caniveaux sont déversés dans les jardins adjacents. Mes vertugadins se prenant dans les portes étroites des chapelles de Ste Sophie et de St Nicholas. Errant dans les dédales nous découvrîmes en contrebas le joli monastère que nous voulions visiter pour une petite retraite spirituelle. Mon preux troubadour s’empressant d’aller récupérer sa monture pour l’amener à la porte du bas afin d’économiser mes petites gambettes me retrouva bien essoufflé en l’église du dit monastère. Les nonnes ne nous convertirent point et nous reprîmes le chemin des visites chapelles aux jolies peintures murales et mosaïques assez bien conservé. Papillonnant de ruines en figuiers entrant dans la domination turc par une petite porte, nous changeons d’habit et prenons les voiles de soie. Après maintes visites de bâtiments des juges et des familles opulentes nous rejoignons le 21eme siècle.
Notre vaillante monture nous amène à Sparte ou un déjeuner sur la grande place nous attend. En regagnant notre véhicule un jeune grec avec son père nous interpellent pour visiter notre bête, le jeune homme veut la même alors d’un petit air content Gepetto lève la jupe de la voiture et lui montre son moteur ce qui achève nos grecs.
Et hop, de champs d’oliviers aux orangeraies en passant par le lit d’une rivière asséchée et d’un superbe canyon aux paysages des petites bardenas nous arrivons au bord d’une plage pour un bivouac avec Jean Louis et Michelle.
L’ISS est passé à 19h42 au zénith, et de notre table en bord de mer Gepetto observait la lune se lever et moi le couché du soleil.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *