Mauritanie Maroc 2017

25 Avril, remontée vers Tanger

C’est avec un petit pincement au cœur que nous mettons le pied par terre. Aujourd’hui nous quittons le groupe ou le groupe part sans nous, au choix !!’

Il est 6h et nous nous sommes couchés fort tard. Tout d’abord on a papoté avec les jeunes : Jérémy , Jean, Rémy , Xavier, Steve, et bien d’autres. Puis, en chemin vers notre chambre nous croisons Ralph, Thierry, Marylin, Thomas…. Et à minuit et demi dodo.

A 6h20 on se dirige vers la salle du petit déjeuner, Diego le Roi de la pastèque lampe frontale en marche nous accueille avec Jacky. Arrive la grande famille Gallet et pour une fois notre petit zébulon Benjamin a les piles en bernes alors que Quentin est un peu plus en forme., puis nos amis Berthé les spécialistes 4×4 de notre rue on se quitte eux dans leurs voitures nous sur le trottoir et après un dernier signe de la main les feux arrière disparaissent dans la nuit. On traîne pour saluer tous et toutes espérant n’avoir oublié personne, on laisse les bonbons au petit poussin jaune. Toi le motard avec qui on a bu un canon à Tata et le dernier café à l’hotel, je sais que tu as 2 enfants, que tu bosses pour l’international dans le textile mais on ne connaît ni ton nom ni ton numéro de moto si tu te reconnais merci pour ces bonnes discutions.

On prend la route, premier arrêt Laayoune petit café et pâtisserie, on roule, on roule appel de phare : on s’arrête on fait le tour de la voiture tout va bien on repart et 1 km plus loin police et radar mobile nous attendent, blablatage et 150 dirhams après sans parler de la tronche de travers du Gepetto on repart (70 pour 60).

On papote et on roule et arrêt à Akhefennir pour manger car Tan Tan est encore à plus de 100km. On se pose dans un petit Resto bleu, on commande poisson et calamars. Arrivent les Alsaciens (Marylin, Jean-Luc, Thomas… Les Batim-Batichoc) suivit du motard néerlandais avec sa team camping-car. On mange tous au même Resto c’est pas chère et c’est bon. On repart seul et après Tan-Tan dans un concert de Klaxons on se fait doubler par les Batim-Batichoc. On les redouble à Guelmin où ils se sont arrêtés ils continuent vers Bou-Jerif, pour nous Guelmin sera la fin de notre étape.

Arrivé à l’hôtel on y trouve un tout petit rallye français de vieilles voitures. Environ 10 voitures et une vingtaine de personnes un peu coincées et complètement fermées au monde extérieur sauf une dame qui semble gêner du comportement des participants ét qui aurait tendance à nous dire bonjour à chaque fois qu’elle passe..

Nuit tranquille et toute douce.


Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *