Mauritanie Maroc 2017

28 Avril au 02 Mai , Retour à la maison

Le retour à la réalité est un peu dur.

On remonte vers Tanger, avec un arrêt à Assilah pour la nuit. Je crois que le Gepetto adore les massages de l’hôtel Breich. Petit repas rapide après avoir rangé un peu le dromadaire et préparer le sac pour le bateau. Et puis un dodo entrecoupé du bruit des voitures. C’est marrant mais il devait y avoir une grève lorsque l’on est passé ici en arrivant car je ne me souviens pas de ces bruits ou alors c’est le bonheur d’être arrivé qui les avaient mis en sourdine, va savoir !!!

On part pas trop tôt, 10h et on prend le chemin des écoliers, on entre dans Tanger et on longe la côte pour rejoindre le port, on est dans un gros brouillard, mais lorsqu’une éclaircie s’annonce la vue est à couper le souffle.

Arrêt pour une dernière tagine on en profite, on déguste.

Passage obligatoire chez GNV, puis à la police et on finit par la douane ça nous a pris 2h. On se met dans la file d’attente pour entrer dans le ventre du Fantastica et on attend, on attend, nous ne sommes pas les seuls. L’homme papote avec tous et visite les 4×4 il s’est fait un copain et ensemble ils font le tour des popotes. Il est 17h et nous sommes toujours en attente déjà une heure de bourre, le bateau devrait avoir larguer les amarres. Ha ça avance un peu, tiens il y a les bourrins des bois, les bougres ils ont abandonnés les tentes 2 secondes pour la tente de toit mais nos savoyards rencontrés à VALLOIRE en 2012 n’ont pas changé d’un iota, toujours aussi sympa.
20h passés et le bateau quitte le port. Comme à chaque traversée on lit beaucoup et on papote un peu.

Arrivée Barcelone à 22h plus un jour et c’est un grand bordel pour quitter le bateau, on quitte le port sous la pluie et à 23h30.

On fiche le bordel et on trouve un camping pour la nuit. Nous remontons tranquillement vers notre domicile, premier arrêt à la frontière puis nuit à Montauban, le lendemain ce sera arrêt à Tours et Mercredi ce sera notre gentilhommière car vendredi mes chéries arrivent.

Nous auront parcouru 14600 km, consommés 1900 litres de gasoil, 3 bouteilles de Ricard, avoir coupé 2 pneus, un pont cassé, bu environ 2 bouteilles d’eau par jour,. On rentre avec une plaquette de beurre, 2 paquets de pâtes et une boîte de pâté donc le bilan est qu’on apporte trop de bouffe pour le prochain voyage on va donc s’alléger !!!! 

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *