Iran 2019

3 Septembre, Grèce, la musique…

Nous avons passé le nuit au camping Agiannis sous la musique boum boum d’un car de roumains en goguette.

Pas de bol notre soirée avait si bien débutée et que même avec ses boules quies le petit bonhomme  a profité de la musique jusqu’à 6 du mat. Ils ont la santé les roumains.

Avant de quitter notre camp on papote avec 2 petits jeunes franco-suisses équipé d’un camping car à presque 4 roues motrices, un treuil, une moto et une grosse véranda. Ils partent pour un semi tour du monde d’un an. Ils ont tout prévu dans leur tête c’est super il n’ y’a que le retour qui leur pose soucis par la Russie mais ils leur faut traverser la Chine… Ou retour par le Canada ? A chaque jour sa peine !

On roule, on roule, petit arrêt pour le sandwich grec pas diététique du tout et bien gras qui remonte le moral des troupes mais qui donne envie de dormir.

C’est dit, on s’arrête à Alexandroupoli prendre un bain de pieds et surtout défouler nos guibols.

Allers et retours sur la plage ou les grecs se baignent encore (33 degrés dehors), nous y croisons de monstrueuses méduses d’un bleu violet, éclatées sur le sables. Bien pas de baignade pour moi.

La nuit tombe doucement le ciel devient rose. Un peu de lecture et hop au lit. 1 heure du mat j’ai des frissons… et ben que nenni ma bonne dame, je rêve pas j’entends un espèce de rapp grec avec des voix en écho, je suis au paradis. Non juste à côté d’une boîte de nuit de plein air.

Une nuit passe mais 2 pas possible, on plie et on se replie vers un autre endroit. Pas facile de nuit et à la torche frontale de choisir le bon truc.

Au bout d’heure de vagabondage on se pose, ouverture du toit à la sauvage direction les bras de Morphée.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *