Maroc 2019

30 Avril, Étape 1, 468 Kms Agadir Ait Ben Haddou

C’est le 1er jour du raid et pour nous premier réveil à 5h ça pique. On file s’installer près d’Askouan pour notre 1er CP. 
Il fait nuit et la traversée d’Agadir pour une fois c’est finger un the noose!. A part les feux rouge rien ne nous arrête.
Le jour se lève et avec, le brouillard sans les palmiers on pourrait presque se croire en Norvège.
Nous avons quelques 210km à faire et ici tu sais quand tu pars mais pas sûr d’arriver à la bonne heure un peu comme la SNCF.
On roule vite pour arriver au CP et comme d’habitude notre VHF ne fonctionne pas.
On arrive au point de rencontre, on s’installe et on attend. La 13 arrive à 11h15 et on patiente on patiente. Le temps file, les gamins des villages du coin nous entourent, nous tournent autour très calmement et sans rien demander.
Les seuls qui réclameront sont les militaires et la gendarmerie : papiers, listes, d’où ça part, ou ça va… et pendant ce temps les enfants entrent puis sortent de l’école et nos gentils raideurs passent au compte goutte ils se sont tous arrêtés manger une petite tagine et plus de 60 personnes à servir quand ce n’est pas prévu ça prend du temps.
17h15, tous les participants sont passés, les dépanneurs, fermeurs et il nous reste 150 km à faire dont 70 de piste.
Nous sommes dans un environnement très minéral sur une petite piste bien cassante d’une roche dure. Et puis nous rencontrons des parcelles de terre sur lesquelles poussent une espèce d’herbes épaisses sortant d’une tourbe, le tout encadré par des montagnes pelées ça nous rappelle les paysages féerique de l’Islande.
On atteind un plateau à 2500 m, c’est incroyable des maisons accrochées à la montagne et en contre bas des carrés de culture d’une jolie variante de verts.
Une petite piste de crête, qui se termine par une piste en corniche. On en a pris plein les yeux. On croise un couple de touristes, on papote enfin les hommes papotent et on gagne Ait Ben Haddou par une toute petite route goudronnée aux mille et un virages sous un soleil couchant donnant aux paysages une profondeur qu’accentue la nuit tombante.
Nous arriverons sur Ait Ben Haddou, site classé à l’Unesco à la nuit noire, crevés, sableux, cradocs mais heureux.
Petit briefing et cerise sur le gâteau nous finirons par des chants et danses de la région.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *