Sardaigne 2016

31 Juillet 2016

Après une bonne nuit pour certains et une nuit blanche pour notre Cathy. Un petit passage au sanitaires et un petit déjeuner nous voilà reparti vers la A6, mais aujourd’hui ce n’est pas désert… Et en chemin malgré la foule de tutures voici un gros TOY avec à son bord Lionel et sa femme , coup de Klaxon, sorti de mains et un petit clignotant à droite pour se dire qu’on se retrouve à la prochaine sortie. Et cahin-caha nous voici stationné comme des kékés le long de la station service, un petit bisous, je te soulève mon capot « tu as vu mes nouveaux amortisseurs », ma belle peinture, je t’ouvre le ventre du dromadaire et je te montre mon 4 pièces Dupleix notre Eric regarde le dessous des jupes du TOY, il fait beau, la vie est belle et nous voilà tous invités à un BBQ en septembre. On se congratule et on se quitte les uns pour la Sardaigne et les autres pour la Grèce du nord.
Reprise de notre route bien chargée le TOY devant enfumant royalement le déf rougeaud de notre Eric qui de sa voix douce annonce « et derrière moi y a Fabi  » et rebelotte des petites mains sortent des vitres, coucou se disent elles. Mais là on ne fera pas d’arrêt la grosse berline met la gomme et hop on a 5 km dans la vue. Pas grave on se verra sur le bateau peut être.
Chaud le passage de Lyon, à chaque montée le déf se prend un nuage noir ça y est ils sont en train de rebaptiser le dromadaire en « Sèche », sacrée famille RIEUF.
Je vais vous passer les détails mais 570km en accordéon dans une voiture ou le thermomètre monte à 30 degrés la loose.
On arrive chez les potes de la famille RIEUF pour un apéro dînatoire, merci Isabelle et Thierry vous ne nous connaissiez pas mais les amis quelle soirée !!! Une tuerie, accueillit dans une maison bien fraîche avec un petit rosé de derrière les fagots nom d’une pipe pour les voyageurs bien Crevés que nous sommes c’est le pied !
La famille Cortiez arrive dans sa monture futuriste, nous passons à table dans une ambiance très joyeuse et un peu délirante. Encore merci Isabelle et Thierry de ne pas avoir appelé les psy et de votre générosité.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *