Espagne - Portugal 2021

6 Septembre de vêlez de Malaga à El Chorro

On quitte notre petit cocon direction el Comenar, après avoir remis un peu d’ordre dans notre étalage bordélique de 2 jours à glander.

On traverse un tas de petits villages le long de la mer et d’un coup on se retrouve sur une petite route goudronnée toute étroite et bien raide avec plein de petits virages, mon rêve et comme d’habitude je suis toujours coté vide même si ça ne change rien je serre les F.

Accrochées à la pente de belles demeures isolées les unes des autres semblent veiller sur la vallée. C’est beau mais c’est très loin de tout sauf de la très jolie vue imprenable sur les forêts et la mer au loin.

Allez hop, on entre dans le parc naturel et un petit arrêt pause déjeuner s’impose.

Entre pins et eucalyptus nous zigzaguons joyeusement la voiture s’emplit d’odeurs de garrigue. Les eucalyptus perdent leur peau, le fenouil sauvage me fait regretter de n’avoir pas de poisson. Une petite pancarte nous indique que nous suivons le chemin de St Jacques de Compostelle que nous suivrons un bon moment avant de s’en éloigner.

Et puis au détour d’une piste une odeur particulièrement chaude et sucrée nous arrête pour une cueillette improvisée de figues violettes.

On traverse un petit village blanc avec une jolie église au clocher couvert de céramique de couleur.

On prend une petite piste de crête ou le vent balaye la route.

Nous traversons de jolis paysages rocheux , battus par le vent et où les 1er jeux olympiques de lancer de cailloux ont certainement eues lieux. De jolis champs emplis de beaux rochers font faire des chefs d’œuvres par les agriculteurs lors des moissons. Des falaises aux couleurs grises et roses nous ouvrent la voie ver des petits chemins bien caillouteux qui nous mènent à El Chorro.

Nous nous parkerons au bord d’un lac artificiel pour une nuit calme.

Gepetto chasse les guêpes/abeille pendant que je lui prépare ses calamars et les gambas.

J’avais juste oublié que l’eau attire les moustiques….

Ecrit par

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :