Espagne - Portugal 2021

8 Septembre, vers Séville

Petit dej au frais, tranquille, le pied ! L’homme a vu hier des tomates maousse costaud et on passe en acheter avant de reprendre les pistes. On jardine un peu, le GPS s’emballe, l’homme rouspète et je rouspète, tout ça c’est la faute du GPS.

De jolies Fincas (grosses propriétés) bordent la route et un petit chemin de terre tend les bras à la grosse bébête dans laquelle je suis assise.

Joli chemin qui se transforme gentiment en piste que certain appellent orangina et que moi je nomme tasse-kk pas très glamour tout ça.

On roule cahin caha espérant voir la fleur de la région le cochon noir, mais rien! , il se sont planqués les filous. Et, nous voici à la bifurcation Sentenil ou Alcala del Valle. Sentenil nous l’avons déjà fait en 2009 avec un Espace ou il a fallu faire une sacrée marche arrière pour ne pas rester coincés. Alors direction Alcala ou sur une petite place le bar du coin nous appelle « venez, venez et votre café sera le meilleur » pas faux tout ça.

La madame du café aime la France surtout celle du nord plus sympa et ouverte que celle du sud. Elle nous prépare nos bocadillos avec amour et on se régale, nous fait découvrir l’huile d’olive de son village et nous indique où la trouver.

Je vous rassure il nous reste encore quelques centaines de km à parcourir donc 2 litres seront nos seuls achats du jour.

Piste dans les oliveraies, j’attends l’arrivée de Pénélope Cruz et Antonio Banderas au détours d’un virage mais que nenni que non, juste au loin, au fin fond du paysage un joli petit village blanc (Torre Alhaqiim) surmonté d’un très grand village blanc (Olvera) sur lequel est posé une jolie et vielle église.

Plus on s’en approche et plus le soleil en change la perspective. Un petit tour dans Olvera tout en travaux et direction Séville pour une soirée off, sans sorties, sans froufrous. Juste repos, piscine et rosé.

Ecrit par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *