Espagne - Portugal 2021

Du 30 aout au 5 sept

Nous quittons la maison avec joie après avoir fêté les 30 ans de notre petite dernière.

Petit arrêt à Noirmoutiers pour faire un gros câlin à maman et papa et cahin-caha nous prenons la route direction le sud.

Sortie à Rochefort, nous faisons une petite incursion vers la mer et nous découvrons Fontaine Royalle, Port des Barques et ses jolies cabanes de pêcheurs à carrelet. Merci à Gilles l’exilé Varois qui nous a fourni foultitudes de renseignements pour découvrir son pays d’adoption.

Nous avons hésité à traverser pour se poser sur l’île Madame mais un doute sur le passage à gué du lendemain nous a retenu. Finalement nous nous poserons face à la mer avec vu sur Oléron et en contrebas ces si jolies petites cabanes.

Direction les landes sous un ciel bien gris, le soleil nous a quitté juste avant Bordeaux, quelques gouttes nous accompagnent pour la découverte de Léon. Nous pensions faire halte pour quelques jours ben ce sera pour une autre fois le mauvais temps est prévu pour 5 jours.

Départ à 10h direction Burgos, à Bayonne le soleil revient chouette c’est bon signe, on roule on roule, j’adore ces paysages espagnoles de plateaux entourés de montagnes. Le ciel se charge, de voilé il devient gris puis noir et une pluie forte mêlée de grêle nous tombe dessus. Noé où est ton arche ?

Bref on arrive à Burgos rincé dans tous les sens. Visite de la chartreuse de Miraflores, petite merveille, son retable est magnifique et le tombeau d’Isabel la catholic et de son époux taillé dans de l’albâtre au 15eme S est un chef d’œuvre de détails et de très belles proportions.

Nuit calme quelques gouttes pour la nuit et nous repartons à la poursuite du soleil. Mais où est il ?

Ciel gris, on passe Madrid ou quelques éclaircies nous semblent de bon augure et puis Tolède où de grosses flaques d’eau et un petit ciel chafouin nous disent « allez plus loin ».

On va écouter les cieux, suivre le périple de Pancho Vila et ses moulins à vent et on s’arrêtera dans un petit village près  de Jaèn. Petite sortie dans le gros village à la recherche d’un bar. Pas un chat dans la rue, pas un bruit, pas de bistrot d’ouvert. Et puis sur la petite place de la mairie des anciens taillent la bavette devant le café fermé.

On se pose pensant qu’à 18h le petit troquet va ouvrir sa grille et rien ne se passe.. papotage avec les messieurs et on retient que cela restera fermé.

Retour à la voiture, et sous le soleil et le silence nous sortons la table, et pour nous touristes c’est l’heure de l’apéro et du dîner qui se fera dans un calme olympien juste accompagné de quelques abeilles.

22h on se couche et à peine la tête sur l’oreiller que les villageois sortent prendre l’air, discuter, chanter, jouer enfin un peu de vie mais pas  à la bonne heure.

Le matin petit dej au soleil, on l’a enfin trouvé et on va se l’attacher.

Direction Malaga bord de mer dans un camping où durant 2 jours on va se reposer, se baigner, glander et lire avant d’attaquer le RB 26 de Vibraction.

 

Ecrit par

4 Comments

  1. Bonjour
    C’est Gilles, le guide ..!
    Très content d’avoir quelques nouvelles. Vous avez visités de belles choses sur votre parcours. Coucou
    J’espère que votre météo sera plus agréable pour la suite.
    Au plaisir de vous revoir
    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :